Interdépendance des objectifs personnels des collaborateurs avec ceux de l’organisation – Un grand défi selon Olivier Jobit

Avoir une planification à long terme de recrutement des collaborateurs est un moyen facilitant à atteindre le but de l’organisation. Cela rentre dans le cadre de la politique en ressources humaines orientée vers l’avenir. Les acquis et le savoir réel des ressources humaines sont les meilleurs atouts pour l’accomplissement de la mission vers le succès.

La fonction d’un gestionnaire en ressources humaines est une mission quotidienne de l’organisation. Parfois, il arrive que les objectifs personnels des employés ne correspondent pas aux objectifs organisationnels, surtout dans le volet de carrière et de cheminement professionnel. Comment y faire face ?  La société doit élaborer une  stratégie de gestion de carrière de ses ressources respectueuses. Elle est dans l’obligation d’allouer des moyens efficaces  pour minimiser les situations d’inconfort (voir le profil de Mr Jobit).

Améliorer les conditions de travail – défi d’un gestionnaire en ressources humaines

Pour Olivier Jobit (rendez-vous sur le site), les intérêts des collaborateurs ne se limitent non seulement au niveau de leur  rendement ou de leur potentiel mais également au niveau de leur carrière et leur sécurité dans une éventuelle innovation. Cibler les besoins présents et s’adapter aux besoins futurs de l’entreprise est un grand défi des décideurs. Olivier Jobit dans sa politique de gestion, exige l’amélioration des conditions de travail  des ressources humaines. Un principe qui prend en compte la psychologie et la motivation du capital humain. Quant à la rémunération du personnel, Olivier Jobit prend son rôle dans la recherche d’équilibre entre le coût engendré pour l’entreprise et la motivation nécessaire par le salaire.

Olivier Jobit, expert dans l’élaboration des solutions intermédiaires entre les collaborateurs

Dans le cadre de la motivation des ressources personnelles, la ligne directrice doit guider les collaborateurs dans leurs actions. Olivier Jobit a joué son rôle dans la conception de cette ligne directrice tant lors de la création de son organisation que dans le contexte de la réorientation d’une activité économique. Dans sa mission, Olivier Jobit incite ses collaborateurs à s’identifier avec la ligne directrice.

Concevoir la ligne directrice  en interne de la société permet de réduire les frais d’investissement et aussi de gagner de temps. Restons dans ce concept, Olivier Jobit incite l’implication de tous ses collaborateurs dans le processus d’élaboration et d’exécution afin d’aboutir au résultat voulu. C’est l’application d’un management participatif. La participation collective pour le développement de la stratégie facilitera à l’acceptation de la démarche et des résultats qui en découlent. L’expert en ressources humaines, comme Olivier Jobit est toujours appelé à concevoir et élaborer une solution intermédiaire dans l’intérêt de la société et celui des collaborateurs en cas d’un éventuel imprévu.