Un aperçu d’un voyage culinaire en Iran

L’Iran, une contrée aux confins de l’Afghanistan, l’Azerbaïdjan, l’Arménie, l’Irak, le Turkménistan, le Pakistan et la Turquie, est une destination de choix pour ceux qui veulent découvrir de nouvelles saveurs. Dans ce pays aux mille délices, les fins gourmets auront l’opportunité de goûter à diverses recettes, car chaque localité à sa propre spécialité. Néanmoins, sur l’ensemble du territoire, tout le monde dresse sa table de la même manière. La nappe est un élément essentiel parce que c’est sur elle que vont être présentés tous les mets. Parfois, elle est simplement posée sur un tapis persan à même le sol. D’autres fois, elle est mise sur une table. Généralement, c’est au milieu de cette pièce de tissu que se situent les plats principaux et au fur et à mesure qu’on se rapproche des bords, les plats deviennent plus petits. D’ailleurs, c’est sur le rebord que les convives verront leurs pains tandis qu’au centre, ils trouveront les soupes, les potages, le riz, etc.

Le traditionnel petit-déjeuner des Iraniens

Pour le petit-déjeuner, les Iraniens prennent souvent des variétés de pains plats comme le lavash. Ce dernier est fait à partir de farine, de sel et d’eau. Il est accompagné de fromage, de beurre, de diverses confitures et d’une épaisse crème appelée sarshir. En outre, il est possible que les locaux mangent d’autres préparations le matin. Le haleem fait partie des spécialités que verront les touristes pendant leur voyage en Iran. Généralement, il est préparé la veille pour être consommé le lendemain matin. Sa recette est composée de blé, d’orge et de viande de mouton, de bœuf ou de poulet. Mis à part cela, des ingrédients comme les lentilles et les épices viennent agrémenter ce mets. Le tout est, ensuite, mijoté pendant 7 à 8 h pour obtenir une consistance pâteuse. Pour finir, le haleem est présenté avec du jus de citron, des oignons frits ou des piments verts. À titre d’information, il a une valeur calorique assez importante. Il apporte les protéines, les fibres et les glucides nécessaires pour vivre pleinement sa journée.

Qu’est-ce qu’il y a pour le déjeuner et le dîner ?

Mis à part le petit-déjeuner, le déjeuner ainsi que le dîner iraniens sont préparés minutieusement. Non seulement ils sont succulents, mais en plus, ils sont judicieusement équilibrés. Ainsi, dans leurs assiettes les gourmets trouveront un assortiment de légumes, de produits laitiers, de fines herbes. Ces ingrédients accompagnent souvent du riz, un plat incontournable sur la table des locaux. D’ailleurs, cet aliment peut se présenter sous plusieurs formes. Les Iraniens le mangent nature, dans du ragoût et même en guise de dessert. Dans ce dernier cas, cette céréale est cuite jusqu’à devenir un peu pâteuse, puis du sucre du safran, des amandes en lamelles et de l’eau de rose y sont ajoutés. Le tout est, ensuite, joliment décoré avec de la cannelle moulue. Servi froid ou tiède, ce délice sera idéal pour apaiser les papilles après un repas épicé. Sinon, les voyageurs pourront aussi boire une bonne gorgée de dough (une boisson à base de yaourt) entre chaque mets pour se rafraîchir.